costa brava pals Plages et vue panoramique
« Précédent | Suivant » Le village de Begur, dominé par son fort, offre une vue imprenable sur toute la côte nord jusqu’au golf de Roses. 
Josep Pla décrivait Begur dans son guide de la Costa Brava comme suit "se promener dans ses rues étroites et obscures peut amener à être un acte banal. Dommage que pour pouvoir atteindre la vie contemplative de ce village avec la mer pour horizon, il est nécessaire d’avoir une rente considérable".

Son intérêt est d’être relié à deux jolies Calas:
Aiguafreda au sable fin, qui durant l’été est surpeuplée mais dont l’environnement est très caractéristique, seule ombre au tableau: le Parador construit en 1966 sur la Punta des Mut qui n’est pas du tout intégré dans le site. 


La Cala de sa Tuna, plus petite avec une plage de gros galets et dont les anciennes maisons de pêcheurs ont été reconverties en résidences touristique avec beaucoup de goût. Toutes les plages sont équipées de parkings, restaurants et bars. L’Illa Roja est une plage de sable fin réservée au naturisme. 
 

 
Slide 3

Cap Roig

Slide 3

Calella de Palafruguell

Slide 3

Calella de Palafruguell

Example Frame

 

palafruguell Charme pittoresque
« Précédent | Suivant » En longeant la côte escarpée vers le sud, on rejoindra la ville de Palafrugell, à laquelle sont rattacher trois Calas bien connues…

Tamariu, a l’origine un petit village de pêcheurs converti en un centre touristique prospère et bien intégré dans un environnement de falaises abruptes et de petites calas dont l’accès est parfois difficile vers les petites plages encore bien préservées. Plusieurs sentiers pédestres vous conduiront dans des sites où la nature reste bien préservée de toute nuisance touristique.

Llafranc, la plus grande plage de sable fin de la région vit principalement du tourisme depuis les années 60. Cette industrie a bien sûr remplacé la pêche, l’agriculture et l’extraction du corail rouge. 
Paseo (promenade maritime) bordé de pins parasols, port de plaisance et résidences parsemées dans les collines verdoyantes, plante le décor.

En direction du village de Tamariu se trouve la colline de Sant Sebastià, que Josep Pla, écrivain catalan natif de Calella de Palafrugell (1897 à 1981), décrivit comme de "l’angle droit le plus sublime que la géographie de la terre et de la mer ont fait en Catalogne" et il n’avait pas tort !
Vous trouverez le phare ainsi qu’un ermitage–auberge du XVIII ème siècle d’où vous jouirez d’un très belle vue sur la méditerranée. Pour les amateurs de plongée sous-marine, l’un des meilleurs endroits se trouve à la Cala de Ullastres, à 800 m du phare de San Sebastià. Quant aux marcheurs, qui ne seront pas en reste, ils auront le choix entre la route du liège, la route des tours de défense ou encore le chemin de ronde qui longe la côte escarpée et permet de rejoindre très facilement notre prochaine étape…

Calella de Palafrugell, ancien village de pêcheurs devenu l’un des lieux touristiques les mieux préservés de la Costa Brava. L’endroit idéal pour y faire des promenades côtières le long du chemin de ronde et visiter les criques dont certaines difficiles d’accès et rayonner dans l’arrière-pays. 

Le cremat (brûlot)
Dans les ports, en particulier celui de Palafruguell, pour se réchauffer après une dure journée et pour prolonger les conversations, on prenait le classique cremat (brûlot) élaborée avec le rhum cubain rapporté des colonies.
Le cremat se prépare en faisant réchauffer légèrement le rhum et le sucre avec une gousse de cannelle, un zeste de citron et des grains de café. Ensuite, il est flambé jusqu'à ce que la combustion en élimine tout l'alcool.

Cap Roig, d’amour et d’exil…
Le château du Cap Roig et son jardin botanique furent à l’origine d’une histoire d’ amour et d’exil entre un ex-colonel de l’Armée russe, Nicolas Woevowsky, fils d’un amiral du Tsar, affecté à Londres et d’ une Dame anglaise, Dorothy Websteret, aristocrate et décoratrice. Tout deux étaient passionnés par l’archéologie et le jardinage. Suite à son divorce, elle fut la cible des scandales du bottin mondain des années vingt. Ils se marièrent et partirent à la recherche d’un nid où s’épanouir et préserver leur amour loin des regards indiscrets. Suite aux conseils du peintre Sert, ils aboutirent à Calella de Palafrugell où ils furent fascinés par la beauté du cadre du Cap Roig qu’ils acquérirent en 1927. Ils y bâtirent les premières fondations en 1931 et c’est dans les années 70 que, surgirent le château et le jardin botanique. Le Colonel décéda en 1975 et son épouse en 1980. De nos jours ce jardin botanique est spécialisé dans les plantes aromatiques du bassin méditerranéen et dans plusieurs autres espèces regroupées par thèmes sur le versant côtier où l’on apercevra des espèces provenant des régions sub-tropicales, notamment des cycas, des yuccas, des cactus, etc. le château quant à lui, abrite des évènements artistiques ainsi qu’un festival de jazz qui s’y déroule pendant la haute saison. En suivant les chemins, vous aboutirez au mirador des îles Formigues d’où la vue embrasse tout le Cap.

Jardi Botanic de Cap Roig | Fundació Caixa de Girona 
Cap Roig | 17200 Calella de Palafruguell
    (+34) 97 261 45 82
Jardi Botanic de Cap Roig
 

 

 

  Copyright © 2011-2016 - Europelink.eu - All Rights Reserved | Mentions légales